La Maisonnée saint Joseph "Ici on prie, ici on joue, ici on s'aime"
La Maisonnée saint Joseph                                                               "Ici on prie, ici on joue, ici on s'aime"

Projet Educatif

 

 

L’Association poursuit l’action éducative initiée en 1907 dans le quartier Figuerolles à Montpellier. Elle le fait dans le cadre de l’œuvre de Jeunesse « La Maisonnée Saint Joseph », tout au long de l’année scolaire. Elle le fait aussi, aux petites vacances scolaires comme aux vacances d’été, par l’organisation de camps et séjours de vacances en différents lieux. Elle est ainsi à l’origine des Colonies de vacances, amenant dès 1908 un groupe d’enfants et de jeunes pour y vivre en commun une aventure, au contact de la nature et au « bon air »… Depuis cette date, ce grand séjour d’été, longtemps fixé à Prévenchères (Lozère) a chaque année existé.

 

En réunissant ainsi des jeunes, qu’elle reçoit à partir de Six ans dans le temps de leurs loisirs, La Maisonnée entend contribuer, en complément harmonique avec la famille et l’école, à leur éducation humaine. Elle ne cherche pas à les initier à telle ou telle activité spécifique, mais plutôt à les faire grandir dans tout leur être, par un « vivre ensemble » de type familial où ils puissent à la fois développer leurs talents personnels en vue d’une juste estime d’eux-mêmes, et faire toute sa place à chacun des membres du groupe, en vue d’une juste estime des autres dans leur différence, à vivre comme un enrichissement. Elle contribue ainsi à la socialisation de l’enfant puis du jeune en le rendant mieux à même de se situer et de jouer un rôle dans les différents groupes auxquels il pourra participer comme adulte : former les jeunes pour eux d’abord, ensuite pour les autres. 

 

Les moyens pédagogiques principaux mis en œuvre en vue de ces fins peuvent s’énumérer ainsi :

- Tout au long de l’année : un lieu ouvert aux moments non scolaires : mercredi après-midi, samedi après-midi, dimanche, vacances (sur place ou dans des lieux de camp). Ce lieu offrant des espaces de jeux, réunions et activités diverses. (NB : De plus, un terrain de libre nature, jouxtant Montpellier et d’une superficie de plusieurs hectares est souvent utilisé).

- Un groupe où les âges sont volontairement et, le plus possible, mêlés pour permettre le « type familial », éduquer déjà à l’inter-génération en palliant au fait que partout (école, pratique de sport et même le plus souvent la famille actuelle) les jeunes et déjà les enfants sont rassemblés par tranche d’âge. Il va sans dire que pour certaines activités, il y a une séparation par âge, mais toujours avec une amplitude plus large qu’à l’accoutumée. Toutefois, chacun est perçu et accompagné comme unique.

- Le Bénévolat comme règle de fonctionnement, les aînés assurant l’encadrement des plus jeunes, comme en famille, et se formant par les réunions pédagogiques internes comme aussi par l’accession au BAFA et à d’autres formations : surveillant de baignade, AFPS, etc. Une formule chère à la maison : « La Maisonnée, personne n’est vraiment obligé de payer pour en faire partie, mais nul n’en fait vraiment partie s’il ne paye de sa personne. »

- L’éducation à une vraie liberté, avec la place reconnue à l’autorité qui en permet l’épanouissement et favorise l’initiative. Cette éducation à la liberté s’appuie sur plusieurs points : l’engagement à une régularité minimale, nul n’étant obligé de s’inscrire et chacun pouvant cesser à tous moments sa participation. La variation des types d’organisation, avec de larges « moments libres » où chacun utilise à son gré et avec les copains de son choix le potentiel de jeux et activités ; avec d’autres moments ou un éventail d’activités est proposé sur lequel le jeune fait son choix ; et avec des moments d’activité commune où tous se retrouvent.

- Le jeu sous toutes ses formes. Et d’abord le « jeu de type sportif » qui permet aux enfants et aux jeunes d’avoir une activité physique importante, équilibrante. Nous disons bien le « jeu de type sportif », et non pas le sport (que certains pratiques ailleurs). Les formes spécifiques choisies permettent le mélange des âges avec un rôle pour chacun, et le « jeu » ouvrant à plus de liberté d’action tout en favorisant un rapport à l’autre considéré moins comme un adversaire que comme un « partenaire ».

- Le « jeu » c’est aussi l’initiation au théâtre, au chant, à l’expression gestuée, aux activités manuelles, tout autant que la découverte de la nature par la randonnée au cours des camps et séjours de vacances.

 

NB : Dans un monde où les garçons en particulier ont du mal à trouver des milieux structurant leur être profond, La Maisonnée a fait le choix de ne pas vivre habituellement la mixité.

CATECHSIME :

Mercredi : 14h - 15h

La Communauté des frères

fr Philippe Néri, fr Abel, fr Marie-Van, fr Jean du Sacré Coeur, fr Luc-Marie
Les garçons et Frères de la Maisonnée